Les astuces pour respecter le champ lexical dans votre écriture

Le respect du champ lexical permet d’écrire des textes plus plaisants et facilement compréhensibles. Pour réussir ce pari, il est important de faire des recherches en amont, faire une liste de mots clés et passer finalement à la rédaction. Tout ceci reste un exercice assez simple lorsqu’on utilise les bonnes méthodes.

Faites un remue-méninge

Vous avez une très bonne mémoire et c’est le moment de l’explorer encore plus. Lorsque vous voulez respecter le champ lexical dans une rédaction, commencez par vous concentrer sur le mot ou le sujet principal. Cherchez intuitivement tous les mots ayant un rapport avec ce dernier. Cet exercice peut vous prendre une dizaine de minutes.

A lire également : Les couleurs du drapeau italien et leurs significations

Pour vous retrouver facilement, créez par exemple un tableau thématique et regroupez les mots selon des sous-thématiques. Cette technique vous permettra également d’organiser votre texte. La même chose peut se faire avec du crayon et du papier. Lorsque l’on vous parle par exemple de vacances, vous pensez rapidement au budget, à l’hébergement, au vol, à la restauration, à la plage, au safari, etc. Vous n’aviez qu’à approfondir l’exercice.

Lisez les textes en première page sur les moteurs de recherches

Maintenant, faites une recherche de votre mot clé ou du principal sujet de votre écriture. Vous obtiendrez sans aucun doute plusieurs suggestions. Commencez par lire les résultats en première page. On vous déconseille les résultats des sites populaires puisque leurs présences sont plus dues à leurs notoriétés qu’à la richesse de leurs textes en champ lexical.

A voir aussi : Comprendre le système éducatif espagnol : structure et niveaux scolaires

Concentrez-vous donc sur les sites moins populaires, mais qui figurent dans les premiers résultats. Ces sites vous permettront de retrouver les mots appartenant au même champ lexical. À défaut de lire des articles de blog, vous pourriez lire des revues ou quelques pages de livres abordant la même thématique que la vôtre. Faites simplement une lecture en diagonale pour gagner du temps tout en repérant les mots importants.

Listez les synonymes

Après ces deux étapes, vous avez déjà assez de mots relatifs à votre champ lexical. Mais, vous pourriez aller plus loin afin d’obtenir d’excellents résultats. Pour ce faire, on vous recommande de rechercher simplement les synonymes. A ce propos, il existe de nombreux outils en ligne qui permettent d’obtenir rapidement les expressions afférant à un terme principal. Avant de noter un mot, prenez la peine de comprendre ce qu’il exprime. Un synonyme peut ne pas dire la même chose qu’un autre mot dans un contexte précis.

Ainsi, lorsque vous avez la liste des synonymes ou des mots du même champ lexical, prenez le temps de comprendre celle que vous utiliserez. Vous pourriez toujours utiliser un bloc-notes pour ne pas oublier les expressions importantes ; la mémoire pouvant faire défaut.

Utilisez des outils

Des dizaines d’outils existent aujourd’hui pour améliorer le champ lexical lorsqu’on écrit. Par exemple, vous pouvez faire recours à l’outil Synonymes de Word. Sur Libre office, le même outil est appelé « Thesaurus ». On vous conseille également la fonction de saisie semi-automatique de « Google Suggest », qui s’avère quelquefois utile. Pour ceux qui connaissent « Antidote », c’est également un outil puissant pour avoir en quelques secondes un maximum de champ lexical. Il suffit d’ouvrir le logiciel puis d’entrer votre mot-clé. À votre droite, vous verrez plusieurs options. Cliquez sur « Champ lexical » pour avoir accès à la liste.

Les rédacteurs web peuvent utiliser des outils spécifiques comme 1.fr, YouTextGuru, SEO Quantum, etc. Une fois que vous avez les mots du même champ lexical, il suffira d’en garder une copie pendant que vous écrivez. Naturellement, vous les utiliserez dans votre texte. Mais, relisez de temps à autre la liste pour vous en souvenir.

Analysez les textes de vos concurrents pour trouver des idées

Une méthode intéressante pour améliorer votre champ lexical consiste à analyser les textes de vos concurrents. Effectivement, leurs articles peuvent vous donner des idées et un aperçu sur les termes utilisés par d’autres rédacteurs web dans la même thématique que vous.

Commencez par faire une recherche globale pour trouver quelques blogs ou sites web qui traitent de sujets similaires au vôtre. Lisez attentivement leurs articles et notez tous les mots clés qu’ils emploient souvent dans leur texte. Vous pouvez aussi épingler ces sites Internet en les enregistrant sous « favoris » afin d’y revenir au moment opportun.

Utilisez l’un des outils mentionnés ci-dessus (ou un autre) pour avoir accès aux synonymies des mots employés par vos concurrents. De cette manière, vous aurez une meilleure vision du champ lexical adopté sur votre marché.

Rappelez-vous : ne copiez jamais directement ce que font vos concurrents ! Utilisez plutôt leurs stratégies comme source d’inspiration et adaptez-les selon votre style personnel tout en respectant bien sûr la syntaxe française ainsi que la grammaire correspondante.

Grâce à cette technique, non seulement vous allez enrichir votre vocabulaire mais aussi obtenir plus de crédibilité auprès de Google et donc gagner en visibilité sur internet.

Variez les formulations pour éviter la répétition

Vous ne devez pas vous cantonner à un seul mot pour exprimer une idée. Varier les formulations permet d’éviter la répétition et d’enrichir son écriture.

Pour cela, il existe plusieurs astuces. La première consiste à utiliser des synonymes, qui permettent de remplacer un mot par un autre ayant le même sens. Les outils mentionnés précédemment sont utiles pour trouver des synonymies pertinentes.

La deuxième astuce consiste à employer différents types de mots : adjectifs, verbes ou encore noms communs. De cette manière, la construction grammaticale varie et l’on évite ainsi toute impression de redondance.

Une troisième méthode consiste à jouer sur les registres de langue : familier, courant ou soutenu selon le ton souhaité et adapté au sujet traité.

Il peut être intéressant d’utiliser des images ou métaphores pour illustrer votre propos plutôt que de répéter sans cesse les mêmes termes.

Bien sûr, attention toutefois à ne pas tomber dans l’excès inverse en utilisant trop souvent des termes rares ou complexes qui risquent d’être compris par peu de personnes. L’écriture doit rester accessible tout en étant variée afin que chaque lecteur puisse facilement comprendre le message transmis.

ARTICLES LIÉS