Rentier immobilier : qui paie l’état hypothécaire ?

La rente immobilière permet de développer une activité de rentier immobilier. Cela peut consister à acheter une propriété afin de la revendre plus tard avec une plus-value ou en la louant pour générer des revenus supplémentaires. Seulement lors d’un crédit ou d’un prêt pour la vente d’un bien, la banque peut demander l’état hypothécaire. Voici donc comment obtenir l’état hypothécaire.

Qu’est-ce qu’un rentier immobilier ?

Un rentier immobilier est une personne qui tire des revenus après un investissement immobilier pour en vivre. Pour cela, la personne va réaliser un investissement en achetant des biens pour la vente ou la location. L’immobilier est un milieu qui permet d’agrandir son patrimoine et de gagner de l’argent si on l’investit pour garantir une rentabilité.

A découvrir également : Comment rédiger un contrat de bail commercial ?

Un rentier vit uniquement de cette activité, pour cela, il doit avoir la confiance des banques. En effet, pour obtenir une propriété, il va devoir faire un prêt ou un crédit afin d’augmenter sa rente. Pour que cet investissement lui soit accordé, la banque doit lui faire confiance dans le but de lui donner l’argent nécessaire.

Cette activité est risquée et peut vite faire perdre du cash au rentier immobilier. En effet, si la propriété est destinée à un investissement locatif, le prêt sera remboursé grâce au loyer versé par le locataire. Seulement, en cas de vacances locatives, c’est-à-dire, en l’absence de locataire, le rentier immobilier ne percevra pas de loyer. Ainsi, il devra rembourser le prêt avec ses revenus.

A découvrir également : Comment acheter avec une SCI ?

C’est aussi une activité risquée en raison de l’endettement. Même si la banque fixe un taux d’endettement de 33 % des revenus à ne pas dépasser, si la personne cumule un prêt et un crédit différent, cela peut être compliqué à gérer.

Comment fonctionne l’état hypothécaire ?

En immobilier, la banque ou la personne qui réalise la vente peut demander un état hypothécaire. C’est un document utile pour lequel il faut réaliser une demande précise.

La fonction de l’état hypothécaire

L’état hypothécaire est un document juridique qui contient toutes les informations sur le bien immobilier. Ce document est utilisé lors d’une vente concernant un bien avant de réaliser le prêt par la banque. Ce contrat peut être demandé par les banques en cas de prêt ou par le futur propriétaire.

Le document permet notamment de connaître les changements au sujet du bien, mais aussi de savoir si le bien a été mis en hypothèque. Cela permet donc de voir quel type d’assurance placer sur le bien. Par exemple, si le bien n’a jamais été mis en hypothèque, on pourra garantir une assurance en faisant une hypothèque. Seulement, si le bien a été mis en hypothèque, la banque évite de le faire une deuxième fois. L’hypothèque est notamment utilisée pour le prêt viager afin d’assurer une garantie.

Avant la vente, ce document doit être présenté au notaire afin qu’il s’assure que le bien n’est pas intégré dans un prêt viager hypothécaire ou dans une autre garantie de ce type. Pour que le rentier obtienne une rente supplémentaire, il va acheter un bien supplémentaire pour avoir une meilleure rentabilité. Seulement, il doit vérifier l’état hypothécaire avant la vente pour ne prendre aucun risque, ce document comporte :

  • La désignation de l’immeuble
  • Les servitudes actives
  • Les charges et hypothèques

Pour avoir ce document, il faut suivre quelques étapes.

Comment obtenir le document ?

Pour avoir ce document, il faut en faire la demande en contactant le service de publicité foncière. Cela peut se faire en agence ou en ligne. Pour cela, vous aurez besoin des informations sur le bien et l’identité du propriétaire, mais aussi la référence cadastrale du bien. Une fois demandé, le document arrive entre 5 à 15 jours.

Concernant le prix, le tarif varie entre 50 et 100 euros. Le prix varie selon le type de demande. Cela doit être payé par le rentier puis il doit être validé par le notaire. Cette procédure doit être faite avant de signer le contrat de vente et d’établir le taux du prêt.

ARTICLES LIÉS