Qui est l’actrice la plus badass de tous les temps ?

Certaines actrices ont réussi à en mettre plein la vue aux adeptes du cinéma dans différents rôles marquants. Parmi les actrices les plus badass, on retrouve notamment Charlize Theron, une flamboyante actrice sud-africaine naturalisée américaine. À mesure que le temps passe, elle a su maintenir le cap et impressionner les passionnés de l’univers cinématographique. Le présent article passe en revue son ascension et certains rôles marquant dans sa carrière d’actrice.

Le parcours d’héroïne badass de Charlize Theron

Sur grand écran, Charlize Theron s’est démarquée par son côté héroïque et conquérant dans les divers rôles qui lui ont été attribués. On peut d’ores et déjà le remarquer dans les différentes sorties dans lesquelles apparaît l’actrice, également mannequin.

A découvrir également : Comment savoir si on a un stress post-traumatique ?

The Yards

The Yards est le deuxième film de James Gray. Il fut d’une réussite totale en raison de son fondement. Le metteur en scène américain a su mettre en valeur la place de la femme dans la société. Avant la sortie de The Yards, les femmes ne disposaient que d’une piètre réputation aux yeux de la société. Dans cette scène, Charlize Theron personnifie Erica, la cousine de Léo (Mark Wahlberg). L’actrice s’est fait remarquer à chacune de ses apparitions. Avec ses cheveux courts, elle incarne le pacifisme dans un monde où règnent les complots et les coups bas.

Mad Max : Fury Road

Dans Mad Max : Fury Road, on perçoit Charlize Theron dans un rôle méconnaissable. Crâne rasé, bras bionique, l’actrice incarne la fille adoptive du célèbre Immortan Joe, un seigneur de guerre. Grâce à son émancipation, elle a pu guider ses sœurs adoptives vers la liberté et la réussite, à l’abri de l’influence paternelle. Ici, l’actrice sud-africaine joue une partition qui s’est révélé violente, mais aussi féministe. Un rôle qui donne un aperçu d’un autre aspect de sa personnalité. Pour ceux qui ne l’ont pas encore compris, Fury Road est un véritable chef d’œuvre.

Lire également : Initiation à la divination par le pendule divinatoire

Atomic Blonde

Dans son désir grandissant de valoriser les héroïnes badass pour apporter une réponse cinématographique au mouvement féministe grandissant, hollywood fait parler la poudre avec des sorties remarquables. En atteste le film Atomic Blonde. Après Furiosa Mad Max, Charlize Theron incarne une héroïne tout aussi vénère dans cette représentation. Cette fois, elle met à contribution ses atouts de séduction pour le compte d’un film d’action. Femme divine, elle se donne les moyens de parvenir à ses fins.

L’Affaire Josey Aimes

Dans la réalisation de Niki Caro, Charlize Theron tient un rôle de grande envergure. Ce scénario inspiré d’un fait divers américain met en jeu Josey Aimes, une maman en quête d’emploi, après avoir connu une période éprouvante. Elle n’a pu décrocher qu’un job dans une mine, un environnement où les hommes n’appréhendent guerre la présence d’une femme. Ce travail l’expose aux vices de l’homme et aux comportements ignobles. Dos au mur, elle a pu faire preuve de rébellion en alertant la justice américaine. La prestation de Charlize Theron dans cette scène lui a valu une place dans la course pour l’Oscar de Meilleure Actrice.

La métamorphose de Charlize Theron en tueuse en série dans Monster

Pour certains passionnés, c’est tout simplement le rôle le plus marquant de la carrière de l’actrice. Dans le film de Patty Jenkins nommé Monster, la comédienne sud-africaine s’est transformée en un sérial tueuse que l’on arrive à peine à reconnaître. Elle a d’ailleurs été récompensée avec le prix de l’Oscar de la meilleure actrice pour sa prestation dans ce scénario. Elle incarne le rôle d’Aileen Wuornos dans ce film. Monster est tiré d’un événement réel. Il évoque la descente aux enfers de l’une des tueuses en série les plus célèbres de l’Amérique. Aileen Wuornos a connu une enfance assez agitée et s’est retrouvée livrée à elle-même. Très tôt, elle se trouve dans l’obligation d’affronter la vie en se basant sur ses propres moyens. Elle se lança dans la prostitution à l’âge de 15 ans et finit par commettre l’incorrigible : son premier meurtre en 1989. Dans Monster, la métamorphose et l’allure de l’actrice sud-africaine ne sont pas restées imperceptibles.

ARTICLES LIÉS