Quel est le pourcentage de sommeil profond en une nuit ?

Le sommeil constitue l’un des besoins fondamentaux de l’homme. En effet, ce dernier décrit une activité de récupération qui nous permet de préserver l’efficacité de nos activités cérébrales et l’aspect opérationnel de nos muscles et membres moteurs. Durant la nuit, notre organisme passe par différentes phases de perte de conscience dont le sommeil profond. Cette étape du cycle de somnolence décrit la période durant laquelle le sommeil est le plus réparateur. La phase de sommeil profond est donc l’une des plus importantes du cycle. Cependant, que représente concrètement cette étape ? si vous voulez en savoir plus, nous vous invitons à poursuivre la lecture de cet article.

Le sommeil, mécanismes et fonctionnement

Avant de procéder à l’analyse des mécanismes de la phase du sommeil profond, il est essentiel de définir le concept de cycle de sommeil ainsi que les étapes qui le constituent afin d’avoir une connaissance précise des principes qui les régissent.

A lire également : Comment stopper ses règles naturellement ?

Qu’est-ce que le sommeil ?

Le sommeil décrit un état de perte de conscience qui survient essentiellement durant la nuit. Pendant cette période, l’organisme conserve sa sensibilité sensorielle et ses fonctions cérébrales sont toujours en marche, néanmoins le tissu musculaire perd de son tonus. Des études scientifiques ont montré que l’activité est primordiale pour le bon fonctionnement du système nerveux et le maintien de la santé des organes du corps humain.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le cerveau demeure très actif durant la nuit. En effet, le noyau préoptique ventrolatéral (VLPO) qui est une structure neuronale signale l’arrêt de la production d’histamine, en cas d’interception de fortes dose d’adénosine. C’est à partir de ce moment que notre corps sécrète de la mélatonine qui est l’hormone du sommeil, la production étant favorisée durant la nuit.

A lire également : 5 bonnes raisons de manger du chocolat

Le sommeil passe par deux types de cycles. D’un côté, nous retrouvons le cycle circadien qui désigne l’alternance de la veille et du sommeil. De l’autre côté, nous parlons de cycle ultradien quand il s’agit de la succession du sommeil profond et du sommeil paradoxal.

Quelles sont les étapes du sommeil ?

Le sommeil est une activité cérébrale qui est composée des étapes suivantes.

  • La phase de somnolence et d’endormissement.
  • La phase du sommeil léger.
  • La phase du sommeil profond.
  • La phase du sommeil paradoxale.

La succession de ces étapes se fait durant la nuit, une période propice à la sécrétion de mélatonine.

La phase de somnolence décrit le passage entre la veille et le sommeil, plus communément appelée étape de l’endormissement. Durant cette phase, les muscles se détractent, les paupières sont tombantes et le temps de réponse cérébrale ralenti. En effet, nous constatons une réduction importante de la vigilance et la latence générale d’endormissement est d’environ 20 minutes.

Cette étape est suivie par la phase de sommeil léger qui elle représente la moitié de la durée totale du sommeil et qui intervient généralement durant la nuit. Pendant cette étape, l’activité électrique du cerveau diminue progressivement, le sujet est alors assoupi. Cependant, ce dernier préserve une sensibilité élevée aux stimuli extérieurs.

La troisième étape du cycle est la phase de sommeil profond. Le rythme cardiaque du sujet décélère et les mouvements oculaires sont quasiment inexistants. C’est durant cette période que le sujet peut faire l’expérience de terreur nocturnes, ou bien de somnambulisme. De plus, c’est la période durant laquelle le développement cellulaire s’opère. L’hormone de croissance est sécrétée durant cette phase ce qui représente une étape cruciale de l’amélioration de la psychomotricité des enfants.

La dernière étape est celle du sommeil paradoxal. Durant cette phase, les muscles sont complétement paralysés, mais l’activité cérébrale est de plus en plus élevée. En effet, c’est généralement pendant cette période que le sujet fait l’expérience des rêves. Cette phase représente environ 20% de la période de sommeil survenant la nuit.

L’importance du sommeil profond

Le sommeil profond représente environ 20% de la totalité du temps de sommeil. Cette phase s’étale sur une durée moyenne d’une heure et 40 minutes approximativement dans la nuit. Elle est l’une des étapes les plus importantes, car elle décrit une période de récupération et de régénération cellulaire.

ARTICLES LIÉS