Les dernières nouvelles en matière de fusions et acquisitions

La fusion et acquisition consiste en une transmission de patrimoine d’une société dite absorbée à une autre appelée absorbante. Elle a pour objectif d’agrandir une entreprise, de diversifier son portefeuille de produits ou de l’amener à se développer sur de nouveaux marchés. Voici tout ce que vous devez savoir sur les dernières nouvelles de cette transaction.

Le marché des fusions-acquisition semble prometteur en 2023

Selon les prévisions, la tendance serait à la hausse concernant le marché de fusion et d’acquisition en 2023. Avec les derniers événements liés à la guerre en Ukraine, les transactions transatlantiques entre les États-Unis et l’Europe seront particulièrement actives. Cela va jouer un rôle clé dans ce marché. Les perspectives sont en ce sens positives selon le rapport annuel de Bain & Company sur les fusions-acquisitions mondiales.

A lire en complément : Vendre ses métaux : astuces et tarifs chez les ferrailleurs

En plus, les prévisions montrent que les entreprises de toutes tailles et de tous les secteurs cherchent à développer leur croissance en investissant dans des fusions-acquisitions. Ainsi, les investisseurs et les entreprises doivent être prêts à saisir les occasions qui se présenteront.

Les dernières tendances de l’année 2022 sur la fusion et acquisition

fusion et acquisition

A voir aussi : Comprendre les différents métiers et leurs rémunérations : une étape-clé dans votre orientation professionnelle

Les fusions et acquisitions sont une partie importante de l’actualité des entreprises. Elles peuvent indiquer les stratégies futures de celles-ci et les tendances du marché.

TrainMe rachète La Pause Baskets pour encourager le sport

En février 2022, TrainMe a racheté La Pause Baskets, une entreprise de baskets de sport populaire. Le but de cette acquisition est de promouvoir une vie plus active et de mettre plus de salariés au sport. En réalité, TrainMe est une start-up française qui rend le sport accessible dans les entreprises avec l’aide de coaches professionnels.

L’entreprise a réussi à acquérir La Pause Baskets en utilisant des fonds en espèce. Elle ambitionne aussi d’utiliser les nouvelles technologies pour promouvoir le sport. Cette dernière approchée a été annoncée par le cofondateur de la firme, Gatien Letartre.

DefTech s’active pour un financement de plusieurs dizaines de millions d’euros

DefTech, un leader dans l’analyse d’images par IA pour le ministère des Armées et l’OTAN, négocie actuellement un grand financement. L’entreprise est prête à être rachetée par les grands afin de disposer des fonds nécessaires pour ses ambitions. L’option de fusion-acquisition demeure dans sa ligne de mire. L’objectif est de décrocher des dizaines de millions d’euros de la part des bailleurs de fonds et du gouvernement. Cette nouvelle montre l’importance croissante de la technologie dans le domaine militaire.

Suspicion sur un projet de rapprochement entre France 3 et France Bleu

Le phénomène économique de fusion et acquisition s’est accentué à partir de 2022. France 3 et France Bleu, deux chaînes de télévision publique française se sont illustrées par un rapprochement qui inquiète. Une probable fusion des deux entités peut en effet menacer l’emploi des salariés des deux parties. Aussi, la qualité de la diffusion peut être aussi remise en cause après une fusion-acquisition.

Fusion et acquisition dans différents secteurs

Plusieurs annonces se sont faites concernant la fusion et l’acquisition dans plusieurs secteurs d’activité en fin 2022. Ainsi, dans le domaine de fitness, Meta, la maison mère de Facebook a racheté Within. Par ailleurs, dans le domaine de la technologie spéciale, Eutelsat a fusionné avec OneWeb pour permettre une évolution rapide. D’un autre côté et selon les dernières tendances, l’entreprise d’hôtellerie Choice Hotels rachète Radisson Americas pour consolider sa réputation de leader.

Les impacts de la crise sanitaire sur les fusions et acquisitions

La pandémie de COVID-19 a eu un impact considérable sur les fusions et acquisitions, affectant tant leur nombre que leur valeur. Effectivement, la crise sanitaire a entraîné une baisse significative du marché boursier, ce qui a réduit les valorisations des entreprises et rendu plus difficile le financement des transactions.

La fermeture prolongée de nombreuses entreprises dans différents secteurs d’activité a aussi freiné les activités de fusion-acquisition. Les investisseurs ont été confrontés à des incertitudes quant aux performances futures des entreprises cibles, ce qui a conduit à une réduction du nombre d’accords.

Malgré ces défis imprévus causés par la pandémie, certaines opérations significatives ont quand même eu lieu. Par exemple, en 2021, Microsoft Corp a fait l’acquisition pour plusieurs milliards de dollars de Nuance Communications Inc., fournisseur spécialiste en intelligence artificielle dans le domaine médical notamment. Cette acquisition permettra aux deux entités combinées d’améliorer leurs solutions basées sur l’intelligence artificielle dédiées au secteur médical.

Il est probable que la reprise économique post-pandémique conduira à une augmentation du volume des fusions et acquisitions. Les entreprises chercheront à se développer rapidement pour rattraper le temps perdu pendant la période difficile qu’a connue l’économie mondiale depuis début 2020. Cela pourrait offrir des opportunités intéressantes pour les investisseurs avisés qui peuvent saisir ces occasions avant que les prix ne remontent trop rapidement face au regain généralisé d’optimisme économique attendu partout dans le monde.

Les perspectives d’avenir pour les entreprises impliquées dans des fusions et acquisitions

Les entreprises impliquées dans des fusions et acquisitions doivent tenir compte de la nature changeante du marché. Les perspectives d’avenir pour ces entreprises dépendent de facteurs tels que les conditions économiques, les tendances sectorielles et l’évolution technologique.

Les fusions-acquisitions peuvent offrir aux entreprises une opportunité unique d’étendre leur portefeuille de produits ou services, d’acquérir de nouvelles compétences et d’accroître leurs parts de marché. Une fusion ou acquisition réussie nécessite aussi une gestion efficace des ressources humaines afin d’intégrer harmonieusement deux cultures professionnelles distinctes.

L’un des principaux avantages pour les entités qui mènent à bien un accord est la possibilité de réaliser des synergies significatives. En effet, lorsqu’une entreprise achète une autre entreprise opérant sur le même marché ou fournissant un produit similaire, elle peut combiner certaines fonctions comme les départements marketing, vente ou logistique, par exemple, pour obtenir plus facilement des économies d’échelle.

Il ne faut pas perdre de vue qu’une telle expérience n’est pas toujours couronnée de succès. Certains cas ont été remarquables dans ce sens : quand T-Mobile US Inc. a acquis Sprint Corp., l’objectif était clair : bénéficier d’une plus grande envergure afin de mieux rivaliser avec AT&T.

ARTICLES LIÉS